Sida : de l’importance de la prévention face à un relâchement dangereux

FRANCE 3

Alors que la vigilance vis-à-vis du VIH est moindre, le chiffre annuel des nouvelles contaminations ne baisse plus depuis plusieurs années.

Chaque jour, cet unique comprimé fait partie de la vie d’Hugo Incignerei. La quadrithérapie permet de contrôler le développement du virus du Sida. Sa séropositivité, il l’a découverte en 2003, lors d’un contrôle de routine avec son compagnon. Deux ans plus tard, il tombe malade et se voit prescrire une trithérapie. Après dix années de souffrance, les nouveaux traitements lui ont offert une vie quasi normale. Comme lui, 172 000 personnes en France sont porteuses du virus du VIH, dont 24 000 ne le savent pas.

Plus de 6 000 nouvelles contaminations par an

Les jeunes sont les premières cibles des campagnes de prévention. La moitié d’ente eux débute leur vie sexuelle sans préservatif. Le virus semble se banaliser et la croyance erronée selon laquelle il est possible d’en guérir est en nette augmentation. Certains jeunes estiment par ailleurs qu’ils ne sont pas assez bien informés. Ce relâchement de la vigilance a de lourdes conséquences : plus de 6 000 nouvelles contaminations par an, un chiffre qui ne baisse pas depuis plusieurs années.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne