La 23e édition du Sidaction collecte 4,07 millions d'euros de promesses de dons

Le ruban rouge, symbole du Sidaction. Les dons peuvent être effectués jusqu\'au 12 avril 2017. 
Le ruban rouge, symbole du Sidaction. Les dons peuvent être effectués jusqu'au 12 avril 2017.  (MAXPPP)

L'édition 2016 avait permis de collecter 4,21 millions d'euros.

La 23e édition du Sidaction, opération médiatique d'appel aux dons pour la prévention et la recherche contre le sida, a permis la collecte de 4,07 millions d'euros, une très légère baisse par rapport à l'an dernier, rapportent les organisateurs, dimanche 26 mars.

"Vu le contexte général, ce montant est une victoire nouvelle pour la lutte contre le sida", s'est félicitée l'organisation dans un communiqué dimanche. L'édition 2016 avait permis la collecte de 4,21 millions d'euros.

Lutter contre les idées reçues sur le sida

"Ce Sidaction a permis notamment d'aborder de nombreuses idées reçues sur les modes de transmission ou la méconnaissance de la maladie qui persistent encore aujourd'hui chez les Français", indique l'organisation. Parmi les idées reçues : 22% des Français pensent qu'il existe des médicaments pour guérir du sida et près d'un quart estiment à tort que le virus du sida peut être transmis en ayant des rapports protégés avec une personne séropositive.

"De manière générale, le manque de connaissances et le sentiment d'invincibilité face aux risques liés au virus ne concernent pas que les jeunes, mais la population française en général", souligne le communiqué. Environ 1,7 million d'euros ont été collectés pendant une émission spéciale samedi soir sur France 2, ont souligné les organisateurs.

Financement de programmes de recherche

Les fonds collectés ce week-end seront reversés pour moitié à des programmes de recherche et de soins et, pour l'autre moitié, à des programmes associatifs de prise en charge et d'aide aux malades, en France et à l'international. Les dons par téléphone (110) peuvent être effectués jusqu'au 12 avril.

En 2016, les dons collectés ont permis de financer 55 jeunes chercheurs, 39 programmes de recherche, de soutenir 72 associations en France à travers 101 programmes et 137 projets portés par 41 associations dans 20 pays dans le monde, précise le Sidaction.

Vous êtes à nouveau en ligne