Les Alpes-Maritimes accentue la lutte contre le sida

FRANCEINFO

Le 1er décembre est la journée mondiale de lutte contre le sida. Plus de 6 000 personnes découvrent qu'elles sont porteuses du VIH chaque année en France. Plusieurs milliers sont séropositives sans le savoir, d'où la nécessité de renforcer la prévention.

Derrière la baie des Anges et la promenade des Anglais, une réalité niçoise moins connue : les Alpes-Maritimes est le département le plus touché par le virus du sida après Paris. Mais Nice s'est fixé un objectif ambitieux pour 2030 : zéro contamination dans la ville. Les premiers résultats sont encourageants. Le nombre de découvertes de séropositivité a diminué de 40% depuis 2015. Les premiers concernés par cette baisse sont les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes.

Prévention et dépistage

Valéry Vilquin revient d'une semaine de vacances. Il ne s'est pas toujours protégé, mais ne craint pas le résultat de son test VIH. Car Valéry est un "PrEPeur". Il prend un traitement antiviral pour se protéger de l'infection. Une stratégie qui a fait ses preuves. "Pour les gens qui prennent parfaitement bien leurs comprimés, les dernières études ont montré que l'efficacité est proche de 100%", affirme le docteur Éric Cua, infectiologue au CHU de Nice. Mais la PrEP (prophylaxie pré-exposition) ne protège pas des autres infections sexuellement transmissibles. La PrEP est aussi proposée dans les associations. À Nice, tout assuré social peut aussi bénéficier d'un dépistage gratuit et sans ordonnance dans les laboratoires d'analyse médicale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne