Un emoji "préservatif" pour vos sextos ?

Il est devenu courant d’illustrer ses SMS ou ses tweets avec des emojis, ces petites icônes originaires du Japon qui représentent des émotions, des animaux, des symboles, des objets. Les amants connectés les détournent souvent pour créer des rébus invitant à la sieste crapuleuse. Mais comment introduire dans ces dialogues imagés l'idée de "sexe protégé" ? A quelques jours de la Journée mondiale de la lutte contre le sida, un célèbre fabricant de préservatifs lance une campagne pour qu'un préservatif devienne un émoji officiel, et universel.

Aubergine et donut ? Oh, petit coquin, va ! Depuis que ces petits dessins colorés ont intégré la batterie des caractères universels (décodables par tous les systèmes informatiques respectant la norme ISO associée), un grand nombre d'entre eux voient leur sens détourné dans des communications "entre adultes"… Un objet un tant soit peu phallique devient une invitation à peine voilée de monsieur à la bagatelle, toute forme présentant un orifice (coquillage, etc…) en constituant le pendant féminin.

Mais comme l'observe un célèbre fabricant de préservatifs, "aucun emoji n'a été créé pour parler d'un rapport sexuel protégé". Or, il pourrait s'agir là d’une opportunité de banaliser la question des moyens de protection, dans les échanges entre partenaires.

Une façon ludique de dédramatiser la nécessaire question d'une protection contre les infections transmissibles entre nouveaux amants !

L'industriel espère qu'un partage massif du mot-dièse #CondomEmoji et de la vidéo ci-dessous sur les réseaux sociaux incitera le Consortium Unicode, gestionnaire de l'imagier universel [1], à ajouter à une prochaine mouture ce nouveau symbole : .

Un objet auquel la santé mondiale doit beaucoup, dont l'utilisation est pourtant loin de constituer un réflexe chez les jeunes : selon une étude publiée en 2014, seuls quatre étudiants français sur dix utilisent systématiquement un préservatif. Trois garçons sur dix et quatre filles sur dix n'y auraient jamais recours.

On regrettera simplement que la campagne #CondomEmoji n'appelle pas également à la création d'une icône pour promouvoir l'usage du préservatif féminin...


[1] Le standard informatique Unicode associe aux caractères de tous les systèmes d'écritures un identifiant numérique unique, interprétable de façon non ambigüe par toutes les plateformes informatiques. Par exemple, chaque caractère utilisé dans la transcription du khmer sera associé à un code unique, totalement différent de ceux employés pour transcrire le grec ou l'arabe. Le standard Unicode est développé et régulièrement mis à jour par une organisation privée sans but lucratif, le Consortium Unicode. La norme ISO associée est la n°10646.

Vous êtes à nouveau en ligne