Mordu par un serpent, il manque de perdre son pénis

Attention : ces images pourraient en choquer plus d'un ! Le temps d'une pause pipi, un agriculteur indien a fait une bien mauvaise rencontre : une vipère lui a mordu le pénis.

L'histoire pourrait ressembler à une mauvaise blague… Alors qu'il urinait au beau milieu de son champ, un fermier indien de 46 ans s'est fait mordre le sexe par un serpent venimeux. Les photos, très impressionnantes, sont publiées le 9 septembre dans le New England Journal of Medicine. Deux grosses bulles hémorragiques sont clairement visibles sur son prépuce, à l'endroit exact où les crochets de l'animal ont transpercé la chair.

Voyant son pénis enfler, le quadragénaire s'est rendu aux Urgences, après trois heures de souffrances. Rapidement, un anti-venin lui est administré. Si son pronostic vital n'est pas engagé, l'homme restera tout de même 36 heures à l'hôpital. Finalement, après quatre jours, la nécrose de son pénis finit par se résorber.

Un serpent hautement venimeux

Malgré ces photos glaçantes, l'histoire se termine bien : après deux semaines, le fermier avait totalement recouvré ses fonctions péniennes. Une chance car le serpent, une vipère lébétine, est hautement venimeux. L'animal, présent surtout au Moyen-Orient et en Asie, est capable de sauter pour atteindre ses proies, à l'instar de notre agriculteur malchanceux.

Chaque année, 100.000 personnes succombent à des morsures de serpents. Dans un récent communiqué, Médecins sans frontières avait mis en garde contre la probable pénurie d'un anti-venin d'ici neuf mois : le FAV-Afrique. C'est l'un des produits les plus efficaces contre la majorité des espèces de serpents : mambas, crotales ou encore vipères.

par Léa Galanopoulo Twitter journaliste à la rédaction d'Allodocteurs.fr