La vie sexuelle des insectes, ou quand la conception classique du mâle et de la femelle n'est plus pertinente

franceinfo

Chez les insectes, de nombreuses femelles n'ont pas besoin des mâles pour se reproduire, comme le soulignent les travaux de la biologiste Marlène Zuk. La journaliste Linh-Lan Dao vous dit tout sur la vie sexuelle des insectes.  

Aujourd'hui, la journaliste Linh-Lan Dao va vous parler de la vie sexuelle des insectes. Marlène Zuk est une biologiste spécialiste du comportement des insectes. En observant comment les insectes se reproduisent, elle s'est rendu compte que notre conception classique du mâle et de la femelle n'était pas du tout pertinente. Certaines femelles n'ont pas besoin des mâles. Les puçeronnes qui se baladent sur vos rosiers se reproduisent sans passer par la case accouplement.

Manger son partenaire pour reprendre de l'énergie

On connait tous l'exemple de la mante religieuse, qui mange son partenaire après le coït parce qu'elle a trop faim. Le mâle n'élevant pas les petits après l'accouplement, il ne sert à rien. Par ailleurs, la mante religieuse a besoin d'énergie pour pondre des centaines d'oeufs. Chez les sauterelles, pendant l'acte, les partenaires offrent une sorte de cadeau nuptial en forme de goutte, en plus de leur sperme, le spermatophylax. Ce cadeau est si prisé par ces dames qu'elles en deviennent agressives et compétitives, rien que pour l'obtenir. Dire qu'un certain type de sexualité est contre nature n'est pas valable, car la nature nous réserve bien des surprises.

Retrouvez les vidéos de Linh-Lan Dao sur sa chaîne Youtube.

Vous êtes à nouveau en ligne