La confiance sexuelle, pour une sexualité plus épanouie

(99609751)

La confiance sexuelle, encore un concept idiot ? Peut-être, aux yeux de ceux qui ont confiance en eux, dans leur corps, dans leur capacité à ressentir du plaisir et à en donner. Ceux qui en manquent comprendront à quel point elle est incontournable pour s’épanouir dans sa vie sexuelle. Conseils pratiques pour la booster...

Lorsque l’on n’est pas à l’aise dans son corps et dans sa sexualité, il est souvent angoissant et déstabilisant de livrer ce que l’on a de plus intime : sa nudité, ses envies, ses orgasmes... Ce manque de confiance entrave toutes les étapes de la rencontre amoureuse, à commencer par la séduction : comment partir à la conquête torride d’un autre être lorsque l’on ne s’aime pas, que l’on est paralysé à l’idée d’exposer sa nudité, son sexe ou ses "défauts" ? Comment suivre ses désirs les plus profonds si l’on ne s’assume pas tel que l’on est et si l’on n’est pas connecté à son corps et à ses sensations corporelles ? Comment se laisser aller à la jouissance si l’on est pétrifié par ses complexes, la peur du jugement de l’autre ou encore son incapacité à le faire jouir ?

Ces interrogations soulignent à quel point la confiance sexuelle n’est pas anecdotique : elle est primordiale pour s’abandonner sans frein au désir et au plaisir. Certaines études montrent que l’estime de soi, qui participe à la confiance, a un impact sur la satisfaction sexuelle : d'après les travaux d'Hopkins[1] en 2010, les femmes les plus satisfaites sexuellement sont celles qui ont une meilleure estime de soi, une image positive de leur corps et un haut niveau de connaissances sexuelles.

Les femmes moins confiantes que les hommes

La gent féminine manque plus souvent de confiance sexuelle, notamment à cause d'une mauvaise image de son corps. Une femme a besoin de se sentir désirable et aimée pour se laisser aller à son désir, une situation moins accessible quand la confiance défaille. Une étude[2] a montré que le fait de se sentir sexuellement attirante était associé à une meilleure satisfaction conjugale (en partie évaluée par les rapports sexuels).

Un constat à nuancer toutefois, puisque les hommes sont de plus en plus sensibles aux injonctions sexuelles, sur la taille de leur pénis, la dureté de leurs érections [3] ou encore sur la nécessité impérieuse d'être performant, une véritable source d’angoisse. Résultat : une confiance sexuelle mise à mal.

Comment sortir de ce cercle vicieux, où les pensées négatives éloignent de la satisfaction sexuelle ?  Par l’association de "petits moyens", portant sur le corps, la performance, l'érotisme, le couple…

S'accepter avec bienveillance

La sexualité est souvent perturbée par des pensées négatives à propos de ses imperfections ou de ses complexes. Il convient de les repérer et de les échanger contre des pensées positives. Au lieu de "j’ai trop de cellulite sur les fesses", pensez "j’ai un décolleté pigeonnant très sexy". Ou à la place de "je trouve mon pénis trop petit", il est préférable de penser "je sais donner beaucoup de plaisir à ma femme", etc.

Le meilleur argument vers l’acceptation de votre corps revient à celui ou celle qui partage votre lit : acceptez que votre partenaire vous trouve attirant(e), malgré vos soi-disant imperfections. S'il vous fait l'amour, c'est que votre corps lui fait de l'effet !

Autres conseils des psychologues : se regarder avec davantage de bienveillance, en attachant plus d’importance à ce que l'on aime qu'à ce que l'on déteste, se faire des compliments, écouter ceux de son amoureux(se), masser son corps et se faire masser, faire du sport pour profiter des endorphines et se sentir mieux dans son corps… La confiance en vous ne sera pas bouleversée du jour au lendemain, mais en intégrant dans votre mode de fonctionnement ces conseils, vous en ressentirez les bienfaits.

Toutefois, si les complexes ou le mal-être sont trop forts et à l'origine d'une souffrance, l’aide d’un psychothérapeute est préférable, car plus efficace.

Aimer son corps pour ce qu'il offre

Ce conseil semble inutile : tellement facile à dire, si difficile à suivre. Mais tous les corps ont des imperfections et les mannequins n’ont pas forcément une vie sexuelle plus heureuse que les autres ! Les hommes aiment avant tout les femmes à l'aise dans leur corps, assumant leurs envies et leur plaisir... Un corps excitant est un corps qui réagit aux stimulations et profite pleinement du plaisir, et non une "belle plastique" sans défaut.

Se focaliser davantage sur ses défauts que sur ses atouts fait courir le risque de déraper vers l’insatisfaction chronique : elle paralyse et bloque les ressentis agréables au profit des pensées négatives. Or ce sont ces ressentis agréables qui aident à se réconcilier avec son corps… Même s'il ne répond pas aux normes esthétiques actuelles, il est capable d'offrir des sensations très  agréables. A apprécier à leur juste valeur !

Oublier la performance

Les hommes sont particulièrement concernés par la performance et la pression qui en découle. Or la sexualité n’a rien à voir avec une quelconque efficacité ! Le désir d’être performant est le meilleur moyen de perturber les réactions physiques d’excitation sexuelle, par le biais du stress qu'il génère. Dans le corps, le stress passe par la production d’adrénaline : or cette hormone s’oppose au mécanisme de l’érection et de lubrification vaginale. Elle retarde aussi la survenue de l'orgasme.

Les conséquences de l'angoisse de performance ne sont pas seulement physiques : certains sont incapables de se laisser aller au désir et au plaisir sexuels et sont incapables de profiter du rapport sexuel. Or les ébats sexuels devraient être un moment privilégié, où l’on accepte de lâcher prise, de s’abandonner sans crainte à son plaisir et à l’autre. C’est un moment de complicité et de détente, où la bienveillance et le jeu sont cultivés loin des contraintes de la vie quotidienne…

Le meilleur moyen de se détacher de la performance est de se reconnecter à son corps en se concentrant sur ses sensations physiques : la douceur de la peau que l’on caresse, l’érotisme des seins, le regard du partenaire et le désir qu’il révèle, la respiration qui s'accélère… L’étreinte est à vivre au présent, en ne pensant qu’à elle, en pleine conscience. Et si les pensées parasites persistent, la méditation pratiquée régulièrement peut apprendre à se focaliser sur l’instant présent.

Quant au stress, il peut être géré à l’aide de l‘activité physique et/ou de techniques de relaxation. Si la parole est nécessaire pour l’évacuer, il est toujours possible de faire appel à un thérapeute pour apprendre à mieux le vivre.

Cultiver l'érotisme

La confiance sexuelle implique également d’érotiser son corps, autrement dit de le vivre de façon plus érotique. Manger, boire, se mouvoir et se reproduire ne sont pas les seules raisons d’être de l’organisme : le plaisir en fait partie ! Et il est tellement facile de l’oublier après une journée éreintante et stressante, suivie d’une soirée consacrée aux tâches domestiques… Le massage, a fortiori s'il est pratiqué par son partenaire, offre également des sensations physiques qui reconnectent au corps. Cultiver son imaginaire érotique, par exemple par le biais de lectures coquines ou de films excitants, est un bon moyen de nourrir ses fantasmes et rester en lien avec la sensualité. Prendre soin de son corps et de son apparence permet aussi d'entretenir la séduction, que l'on soit  célibataire ou en couple.

La masturbation est un très bon moyen de se faire plaisir, d'apprendre à se connaître et de transmettre cette connaissance à l'autre. Le plaisir en solo ou en duo alimente puissamment la confiance sexuelle ! 

Créer un espace de confiance à deux

Faire l’amour avec quelqu’un, c’est se mettre à nu, au propre comme au figuré... La confiance en l’autre est donc indispensable, elle fait écho à la confiance sexuelle. La relation avec le ou la partenaire est déterminante puisque chacun est censé offrir à l'autre un espace sécurisé et bienveillant, loin du jugement.

Cet espace laisse les désirs des deux amants s’épanouir comme ils l’entendent : les envies s’y expriment librement, elles sont écoutées, parfois refusées mais toujours avec respect. Dans une relation équilibrée, le plaisir est donné mais également reçu, en proportions équivalentes. C'est ainsi que l'espace créé et entretenu à deux nourrit la confiance sexuelle et la fait grandir…