Transports alternatifs : les seniors se mettent à la page

France 2

Covoiturages, bus à bas prix : les seniors testent les modes de transport déjà adoptés par les plus jeunes. Quels sont les enjeux de cette initiative ? France 2 a suivi quelques-uns de ces retraités.

À Paris, ces retraités ont rendez-vous avec un couple qu'ils n'ont jamais rencontré, des seniors, eux aussi. Ils doivent les conduire près de Caen (Calvados) en covoiturage. Pour le conducteur, le covoiturage est une habitude et même un plaisir. Ce rendez-vous, ils l'ont fixé la veille sur internet. Pour les passagers, le covoiturage est d'abord pratique. Les seniors sont la catégorie d'utilisateurs qui connait la croissance la plus rapide parmi les adeptes du covoiturage. Chez le leader du secteur, entre 2012 et 2018, leur proportion a doublé, passant d'un utilisateur sur 20 à un sur dix. En Normandie, le voyage se termine à quelques mètres de la maison des passagers. Pratique et aussi économique : deux fois moins cher que le train.

Les bus low cost décevants, la location de voiture très prisée

Des seniors qui expérimentent aussi d'autres formules très prisées, notamment des étudiants, comme les compagnies de bus à bas prix. De cette gare parisienne partent chaque jour des dizaines de bus vers les grandes villes françaises et vers l'Europe. Les seniors représentent entre 15% et 20% des voyageurs. Cela a augmenté de 5% l'année dernière. Des seniors presque aussi connectés que les jeunes, mais plutôt déçus par les infrastructures. 


Être mobile, c'est important, même pour les petites distances. Là encore, de nouveaux usages partagés émergent pour les seniors, comme cette voiture électrique mise à disposition pour les résidents d'une maison de retraite à La Rochelle (Charente-Maritime). Cet après-midi-là, elles sont trois amies à partir en promenade. Il leur a suffi de réserver la veille. Prix : 15 euros pour une demi-journée. Le service existe depuis deux ans. Sur les 90 résidents, déjà une cinquantaine l'utilisent. Des personnes âgées qui profitent ainsi d'une liberté partagée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne