Relancer le viager pour aider les retraités les plus modestes

(Fotolia.com)

La Caisse des Dépôts (CDC) a annoncé mercredi son intention de lancer un fonds pour acheter des logements en viager. Ce fond regrouperait plusieurs investisseurs instutionnels, l'acheteur ne serait donc plus forcément une personne physique. But du projet : redonner du pouvoir d'achat aux retraités modestes propriétaires d'un bien immobilier.

Verser une rente à un propriétaire jusqu'à sa mort, puis récupérer
son logement, c'est le principe du viager. Un type de vente qui sera bientôt repris par la
Caisse des Dépôts (CDC). Selon une source proche, l'institution publique devrait créer, en 2014, un fonds permettant aux gens de vendre leur logement en utilisant
ce système.

Un projet à 100 millions d'euros

La Caisse des Dépôts ambitionne de lancer un fonds pourvu de 100 millions d'euros, qui réunirait des investisseurs institutionnels. "La CDC a conduit un travail de réflexion ces derniers
mois sur un projet innovant de viager
intermédié ", explique
la source. On parle de ce type de viager lorsque l'acheteur n'est
plus une personne physique, mais un fonds qui est garanti par des investisseurs et mené par une société de gestion.

D'après Henri Emmanuelli, président de la commission de
surveillance de la CCD, le but serait de "créer un outil qui permettrait à un
certain nombre de Français de solvabiliser leur épargne immobilière
". Henri
Emmanuelli précise qu'il souhaite que les héritiers conservent un droit de
préemption pour racheter le ou les biens en question.

Relancer le marché

Ce projet vise tout d'abord à redonner du pouvoir d'achat
aux retraités modestes, propriétaires d'un bien immobilier. Et il s'agit également de relancer le marché du viager, en perte de vitesse. En effet, le nombre d'offreurs est désormais plus
important que celui d'acquéreurs. Seulement 3.500 à 7.000 transactions sont
enregistrées chaque année en France.

Côté offreurs, 72% des plus de
70 ans sont propriétaires de leur résidence principale, selon l'Insee. Mais côté
acquéreurs, le marché du viager souffre de leur crainte de voir s'allonger la durée de versement des rentes, en raison de l'allongement de la vie, ainsi
que de leur difficulté à apporter la garantie de leur solvabilité sur le long
terme. 

Vous êtes à nouveau en ligne