Dépendance : le gouvernement veut augmenter les moyens pour les aidants

FRANCE 3

8 à 10 millions de Français consacrent du temps et de l'énergie à s'occuper d'un proche et ce chiffre pourrait doubler d'ici à 2030.

Pendant quinze jours, Francis Le Maire, 89 ans, séjourne dans une structure d'accueil à Paris pour permettre à son épouse Marie de souffler un peu. Francis Le Maire souffre d'une insuffisance rénale et d'une maladie cardiaque. Il lui parait indispensable de soulager son épouse. Le gouvernement souhaite aujourd'hui développer ce type de structure d'accueil pour soulager les 8 à 11 millions d'aidants. L'enveloppe de 105 millions d'euros, de 2020 à 2022, a pour objectif de doubler le nombre de plateformes de répit.   

Un congé rémunéré   

Plus largement, l'exécutif souhaite mettre en place un congé rémunéré pour les aidants salariés, un numéro de téléphone de soutien et une plateforme numérique, appelé "je réponds aux aidants", pour orienter. "Il peut arriver un moment où l'aidant est fatigué ou a besoin parfois (...) d'avoir une disponibilité", précise le docteur Jean-François Richard, de la maison médicale Jeanne Garnier. En France, 8 aidants sur 10 ont le sentiment de ne pas être suffisamment considérés par les pouvoirs publics.   

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne