Sciences : des agneaux prématurés grandissent dans un utérus artificiel

Franceinfo

Une expérience réalisée sur des agneaux montre l'efficacité d'un dispositif d'utérus artificiel pour accompagner le développement du fœtus en fin de gestation.

Des foetus d'agneaux se sont développés pendant quatre semaines dans une poche artificielle reproduisant l'environnement de l'utérus. Les chercheurs américains ont placé le foetus dans du liquide amniotique. Il respire et se nourrit sous surveillance grâce à un dispositif relié au cordon ombilical. Chez l'homme, il pourrait sauver de très grands prématurés.

Des essais sur l'homme peut-être d'ici trois à cinq ans

"L'idée, c'est de pouvoir aider les grands prématurés à passer ce cap où ils se battent pour survivre jusqu'à ce qu'ils soient assez forts pour continuer leur croissance par eux-mêmes", explique le Dr Emilie Partridge, chercheuse à l'hôpital des enfants de Philadelphie (États-Unis). Les complications des naissances prématurées sont la cause principale de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans. Les chercheurs espèrent pouvoir faire des essais sur l'homme d'ici trois à cinq ans.

Vous êtes à nouveau en ligne