Santé : que faire après un AVC ?

FRANCE 2

Un accident vasculaire cérébral peut bouleverser une vie en seulement quelques secondes mais il faut aussi penser à l'après. Les explications de Jean Daniel Flaysakier.

Après un accident vasculaire cérébral, "il ne faut surtout pas ajouter au handicap physique un handicap social", prévient Jean-Daniel Flaysakier sur France 2. "25 à 50% des personnes qui font un AVC se retrouvent après avec un trouble important de la parole, ce que l'on appelle une aphasie. Ils peuvent être incapables de parler. C'est très effrayant les premiers jours, mais avec une rééducation rapide on arrive à récupérer peu ou prou la parole", assure le spécialiste.

La musique comme solution

Pour lui, il faut faire en sorte que les victimes conservent du lien social et qu'elles voient d'autres aphasiques et d'autres familles aidantes. Des travaux ont prouvé que l'écoute de musique permet dans ces cas-là d'améliorer la parole, d'améliorer la mémoire verbale, mais aussi d'éviter les déprimes.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne