Santé : le cancer de la thyroïde surdiagnostiqué

FRANCE 2

En France, des milliers de patients atteints d'un cancer de la thyroïde ont été opérés et soumis à des traitements sévères alors qu'une étude révèle que 60% de ces interventions ne seraient pas justifiées.

Le phénomène était connu, il est pour la première fois quantifiable grâce à une étude du New England Journal of Medicine. En 20 ans, 46 000 personnes auraient fait l'objet d'un surdiagnostic du cancer de la thyroïde, soit autant d'ablations inutiles de cette glande. Inutile, car ces tumeurs, indétectables à la palpation, n'auraient pas évolué vers la maladie ou le décès, mais dépistées très petites, elles occasionnent un traitement lourd et une moins bonne qualité de vie.

60% d'opérations inutiles

La faute au dépistage systématique, avec notamment les progrès de l'imagerie médicale. En réalité, sur les 10 000 cancers diagnostiqués chaque année, 4 000 seulement méritent d'être traités tout de suite. 60% des opérations seraient donc inutiles. La solution en cas de micro-cancer papillaire : une surveillance active de la maladie avec un chirurgien. Un protocole qui marche très bien au Japon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne