VIDEO. Quasi aveugle, une femme découvre le visage de ses enfants grâce à des lunettes high-tech

La technologie, à l\'état de prototype, a été mise au point par l\'équipementier ophtalmologique français Essilor.
La technologie, à l'état de prototype, a été mise au point par l'équipementier ophtalmologique français Essilor. (AMELIE-BENOIST / BSIP / AFP)

Fatiha, une Nancéenne de 47 ans, n'a que moins d'1/20e à chaque œil.

Auparavant, Fatiha ne pouvait voir de ses enfants qu'un "bout de peau" ou "d'œil". Mais en juillet, cette Nancéenne de 47 ans quasi aveugle a pu voir leurs visages, "avec leurs regards quand ils me souriaient", a-t-elle raconté à RTL mardi 2 décembre.

Fatiha, qui a moins de 1/20e à chaque œil, a pu les découvrir grâce à une paire de lunettes très sophistiquées. Equipées d'une petite caméra et d'une télécommande, elles lui permettent de zoomer et de prendre une photo des détails de son environnement. L'appareil affiche ensuite le cliché sur les verres. "Une grande émotion" pour cette mère de famille. "J'ai faim de regarder les choses autour de moi, de découvrir tout ce qui m'entoure et de pouvoir associer une voix à un visage et une attitude aussi."

"Optimiser le peu de vue qu'il reste" aux malvoyants

L'Est Républicain raconte que Fatiha est l'une des trois personnes à tester ce prototype, encore loin d'être au point. Mais pour la quadragénaire, employée au siège d'ERDF, les bénéfices sont considérables. D'un point de vue professionnel aussi, puisque les outils d'agrandissement qu'elle utilisait au travail n'étaient pas toujours compatibles avec les logiciels de son entreprise.

La technologie de ces lunettes a été mise au point par l'équipementier ophtalmologique français Essilor, qui a passé une convention avec ERDF et GRDF pour trouver des volontaires parmi leurs salariés malvoyants. "Nous sommes très en amont dans la recherche. L'idée c'est, pour les personnes à très basse vision, d'optimiser le peu de vue qui leur reste", a résumé une porte-parole de l'équipementier.

GREGORY FRAIZE ET JEAN-PIERRE PASTEUR

Vous êtes à nouveau en ligne