VIDEO. Pourquoi est-on souvent mal à l'aise dans un ascenseur ?

BRUT

Le sociologue Anthony Mahé livre ses conseils pour rendre un trajet en ascenseur moins gênant.

Vous êtes loin d'imaginer tout ce qu'il se passe dans un ascenseur... Les courts instants qu'on y passe impliquent en effet plus d'enjeux sociaux qu'on ne le soupçonne. "On est un petit peu contraint par l'espace de l'ascenseur, qui est confiné et en même temps public, de faire quelque chose de la présence de l'autre", explique Anthony Mahé, sociologue.

Dévérouiller les relations

Selon lui, pour endiguer la gêne, il est préférable d'entamer une discussion. Cela va permettre de déverrouiller les relations. De plus, selon le sociologue, même un simple "bonjour" est une manière de considérer l'autre. Le cas échéant, "on se parle pas, on se regarde, on sait pas trop où regarder, etc", dit-il.

Anthony Mahé cite notamment Erving Goffman selon lequel toute notre vie sociale et toutes nos interactions au quotidien sont codifiées. "On a certains comportements qui sont déterminés par notre culture, par nos mœurs", explique le sociologue. Et tout cela dans le but de créer une harmonie sociale, même dans un ascenseur...

Vous êtes à nouveau en ligne