Sexualité chez les jeunes : les Français pas si précoces

L\'étude porte sur des adolescents âgés de 11 à 15 ans.
L'étude porte sur des adolescents âgés de 11 à 15 ans. (LP/YANN FOREIX / MAXPPP)

L'organisation Health Behaviour in School-aged Children publie, vendredi, une étude sur les pratiques des adolescents. Parmi les informations récoltées, leur rapport à la sexualité. Selon les déclarations, les premières relations ne sont pas si précoces.

L'organisation Health Behaviour in School-aged Children (HBSC) publie une étude internationale sur les pratiques des jeunes, âgés de 11 à 15 ans. Les résultats, portent sur l'année 2014. Ceux qui concernent les Français ont été transmis à Santé publique France, l’agence nationale chargée de la veille et de la prévention en matière de santé, rapporte franceinfo, vendredi 23 décembre.

Si 86% des jeunes déclarent être déjà tombés amoureux et 70% disent être déjà "sortis" avec quelqu'un, les élèves de 4e et de 3e sont relativement peu à avoir eu des relations sexuelles, respectivement 9 % et 18 %.

Pour Adèle, élève de 3e, l'amour et les rapports sexuels sont deux choses bien distinctes. "J'ai déjà été amoureuse. Cela n'a rien à voir de tomber amoureux et d'avoir des rapports sexuels. Ceux qui ont des rapports sexuels, ce n'est pas vraiment qu'ils sont amoureux, c'est qu'ils sont plutôt seuls et tristes." Pour 3,4 % de ces jeunes, le rapport a eu lieu avec une personne du même sexe.

Contrairement aux préjugés, les jeunes ne sont pas plus nombreux qu'avant à avoir des rapports sexuels précoces, c'est-à-dire avant 13 ans. Seuls 1,4 % des collégiens de 4e et 3e déclarent en avoir eu. "On est en dehors de tout ça. Moi, aujourd'hui, je n'ai pas de sexualité. C'est trop tôt. Les gens pensent qu'on est intéressé par ça, mais moi, non", explique Candice, élève de 3e, au micro de franceinfo.

9% des filles auraient préféré attendre

Les relations sexuelles semblent intervenir plus tôt chez les garçons. Mais pour Benoît, âgé de 14 ans, il s'agit seulement d'une idée reçue des adultes. "C'est un truc de vieux de croire que les ados font l'amour de plus en plus tôt. Il n'y a pas beaucoup de jeunes qui font l'amour, explique-t-il. Moi, j'ai juste un ami qui a fait les préliminaires.

Tout le monde ne couche pas avec tout le monde, c'est fauxBenoît, élève de 4efranceinfo

Mais le chiffre qui inquiète, ce sont les 22% de jeunes filles qui ont eu des relations sexuelles, mais qui auraient préféré que ce rapport ait lieu plus tard. Environ 9% d'entre elles affirment n’en avaient pas vraiment envie. Seuls 4% des garçons concernés déclarent qu'ils auraient préféré attendre.

L'enquête contient aussi un chiffre rassurant. Parmi les jeunes qui confient avoir eu des rapports sexuels, 86% disent avoir utilisé un moyen de contraception, que ce soit une pilule ou un préservatif.

"Ceux qui ont des rapports sexuels ne sont pas vraiment amoureux". Le reportage de Philippe Randé
--'--
--'--