Les profs les plus sexy ont-ils les plus faibles QI ?

Un chercheur en psychologie à l\'université de l\'Oregon (Etats-Unis) a mené une étude sur le physique des enseignants.
Un chercheur en psychologie à l'université de l'Oregon (Etats-Unis) a mené une étude sur le physique des enseignants. (CHRIS HONDROS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

C'est ce qu'indique sur son blog un professeur de psychologie à l'université de l'Oregon (Etats-Unis). Selon les résultats, il y aurait une nette différence entre les profs de sciences dures et ceux de sciences humaines.

Qui n'a jamais trouvé un(e) de ses profs craquant(e)s ? Un chercheur en psychologie à l'université de l'Oregon (Etats-Unis) croit avoir trouvé une explication à ces coups de cœur, rapporte Slate.fr, vendredi 20 septembre. Sur son blog (en anglais), le chercheur a croisé deux classements : dans l'un, les étudiants classent leur enseignant selon leur physique. Dans l'autre, les futurs professeurs sont classés selon le test GRE (Graduate Record Examination), un test proche de celui qui mesure le quotient intellectuel (QI).

Selon les résultats, il y aurait une nette différence de considération entre les profs de sciences dures et ceux de sciences humaines. D'un côté, les chercheurs en informatique, mathématiques, économie ou encore chimie sont considérés comme les moins sexy et sont ceux qui ont les QI les plus importants, d'après leurs résultats au test. De l'autre côté, les profs de sciences de l'éducation, sociologie ou encore psychologie sont considérés comme les plus sexy et sont ceux qui ont obtenu les moins bons résultats au test GRE.

Mais le chercheur a largement nuancé son article dans un entretien à Business Insider (en anglais). Il appelle à ne pas prendre son graphique trop au sérieux et indique qu'il peut induire en erreur, par exemple en faisant croire qu'on ne peut être physiquement attractif et compétent dans son travail.