Bac : nos conseils pour réduire le stress

Dans quelques jours, un million de candidats plancheront sur leurs copies… Dans de nombreux foyers, le stress est au rendez-vous.

A mesure que l’épreuve approche, la tension se ressent dans la tête et dans le corps. Pour le psychiatre Antoine Pelissolo, cela se traduit par un état d’hypervigilance. « L’organisme se met en tension et c’est pour cela qu’on sent les muscles qui se crispent un peu, on a du mal à parler, à respirer. Il y a une cascade biologique, biochimique qui se déclenche dans le corps et qui active l’ensemble du corps et c’est pour cela que l’on se sent en ébullition » explique-t-il.

Travailler sa respiration abdominale

Pour éviter d’être tétanisé par la peur de l’échec, quelques recommandations sont bonnes à prendre entre deux sessions de révisions... « D’abord, une préparation mentale pour dédramatiser l’enjeu et se concentrer sur ses compétences, ses capacités. La deuxième chose, c’est apprendre à se détendre en se concentrant sur sa respiration, apprendre à respirer plutôt avec le bas du thorax, avoir une respiration abdominale » recommande le Pr Pelissolo. Si ça ne fonctionne toujours pas, pas de panique : dans la majorité des cas le stress s’évaporera devant la copie lundi, comme par magie.

Vous êtes à nouveau en ligne