Autrement psy : les vertus du courage

Comme chaque vendredi, le Soir 3 propose la chronique "Autrement psy". Un regard psychologue sur un mot qui fait l'actualité. Ce soir, le courage. Jeanne Siaud-Facchin en parle.

Après la libération d'otages au Burkina Faso, le courage des militaires a été mis en avant. Il en existe plusieurs sortes. "Le courage a plusieurs facettes, et ça dépend beaucoup du contexte et la motivation qu'il sous-tend. Il faut savoir qu'étymologiquement, le courage vient du mot cœur. C'est une qualité du cœur qui va permettre de pousser nos ressources pour faire face à une situation difficile", avance Jeanne Siaud-Facchin. Deux types de peur peuvent demander du courage. "Oui il y a les situations de peur où le danger vient de l'extérieur, des situations sur lesquelles on n’a aucune prise. Et on se retrouve dans des conditions de survie, comme à la guerre. Il va falloir aller chercher ce courage, puiser dans nos ressources et se sortir de situations mortifères", précise la psychologue.

"Le courage d'être soi"

"Et puis il y a un autre type de situation où la peur est inhérente à un acte, quelque chose pour lequel on s'engage. Pour une cause, une mission, c'est plus la motivation et le désir d'accomplir qui vont nous permettre d'affermir le courage pour aller jusqu'au bout de son engagement, quelques fois au péril de sa vie", ajoute-t-elle.
Le courage de la vie ordinaire enfin ? "Il est important, car c'est celui de prendre la parole, affirmer ses idées, ne pas être d'accord avec le plus grand monde. Le courage d'être soi", termine Jeanne Siaud-Facchin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne