Psychiatrie : le plan d'Agnès Buzyn à 40 millions d'euros

France 3

La ministre de la Santé a annoncé une série de mesures permettant d'améliorer les conditions d'accueil des patients en psychiatrie.

Grève de la faim près de Rouen (Seine-Maritime), toit bloqué au Havre (Seine-Maritime), manifestation à Niort (Deux-Sèvres), Amiens (Somme) ou encore Paris, mardi 22 janvier. Depuis près d'un an, le personnel des hôpitaux psychiatriques se bat. Ces infirmiers et aides-soignants ont créé le collectif des "blouses noires" pour dénoncer, selon eux, des conditions d'accueil inhumaines pour les patients.

40 millions d'euros débloqués

"La direction nous oblige à installer des personnes de 75 ans sur un matelas par terre, pour qu'elles dorment. Là, vous dîtes 'non' (...). Il faut remplir les lits. Les patients se sont des boîtes de conserve et les lits se sont des étagères. Nous ne sommes pas d'accord", témoigne une "blouse noire". Agnès Buzyn a annoncé débloquer 40 millions d'euros pour mettre en œuvre une trentaine de mesures, parmi lesquelles la prévention au suicide et le développement de la pédopsychiatrie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne