Télémédecine : peut-on diagnostiquer en un clic ?

FRANCE 3

Depuis le 15 septembre 2018, tous les médecins peuvent proposer à leurs patients une consultation en ligne, via la vidéo.

Adélie consulte pour sa fille Suzanne grâce à la vidéo sur son téléphone. Le médecin examine la petite fille comme si elle était en face d'elle. Elle pose un diagnostic, mais prend tout de même des précautions. Comme pour une consultation classique, le médecin rédige une ordonnance et l'envoie via une plateforme spécialisée. La consultation n'a duré que cinq minutes. "Pour nous, c'est pratique", assure la professionnelle Marie Msika Razon. De plus, Adélie sera entièrement remboursée par la sécurité sociale pour cette téléconsultation.

500 000 actes de télémédecine attendus en 2019

Il faut, pour cela, respecter deux conditions : consulter son médecin traitant ou spécialiste et avoir vu un docteur dans les 12 derniers mois. Les seules exceptions sont si le patient n'a pas de médecin traitant ou si celui-ci n'est pas disponible. Mais, sur une autre plateforme, une journaliste de France 3 réussit à prendre rendez-vous avec un médecin qu'elle ne connaît pas. Selon ce médecin, la Sécurité sociale la remboursera. L'ordre des médecins demande à clarifier la situation. 500 000 actes de télémédecines sont attendus pour 2019, et presque trois fois plus pour 2022.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne