Santé : les médecins ne veulent pas de consultations rapides

France 3

Dans le cadre de la loi santé, l'assurance maladie demande aux médecins généralistes de ne prendre que dix minutes par auscultation. Une mesure décriée par les syndicats.

Avec le vieillissement de la population, la demande de soins augmente. Mais le nombre de médecins généralistes en France, lui, diminue. Alors, l'assurance maladie veut réformer le secteur en créant des postes d'assistants médicaux, chargés d'une partie des tâches administratives voire d'assurer une partie des consultations. En contrepartie, les médecins généralistes devraient procéder à des auscultations plus rapides : 10 minutes par patient, en moyenne, contre 17 aujourd'hui.

Les négociations doivent reprendre

Une mesure dont ne veulent pas les syndicats de médecins généralistes. "Un assistant médical ne me fait gagner aucun temps", assure le Dr Jean-Paul Hamon, président de la Fédération des médecins de France. Les négociations entre l'assurance maladie et les syndicats ont été interrompues jeudi 7 février. Elles doivent reprendre le 20 février prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne