Déserts médicaux : augmentation des zones bénéficiant d'aides à l'installation des médecins

un bureau de medecin vacant, le 21 février 2016. (Photo d\'illustration)
un bureau de medecin vacant, le 21 février 2016. (Photo d'illustration) (MAXPPP)

Pour lutter contre les déserts médicaux, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé vendredi l'extension des aides financières à l'installation de médecins.

La ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé vendredi 10 mars, dans un communiqué, de nouvelles mesures pour lutter contre les déserts médicaux. Les aides financières à l'installation de médecins dans les zones dites "fragiles" ou déficitaires vont être étendues. 

Jusqu'ici, les zones du territoire français dites "fragiles" ou déficitaires en médecins, pour lesquelles le gouvernement débloquait des aides financières, étaient définies uniquement en fonction du nombre de médecins par habitant.

Plus de 12 millions de Français concernés

Désormais, les territoires bénéficiant d’aides seront définis en fonction de plusieurs critères : les besoins de soins en fonction de l’âge des habitants ; le temps d’accès par la route vers le médecin généraliste ;  le volume d’activité des médecins ; l’âge des médecins pour tenir compte des départs prévisibles à la retraite.

Dans le communiqué du ministère de la Santé, Marisol Touraine estime que "la population couverte par ce dispositif va plus que doubler". "Plus de 12 millions de Français vivent dans des territoires qui seront concernés par les aides à l’installation des médecins", conclut Marisol Touraine.