Prévention du VIH : la PrEP quotidienne ou à la demande efficace à près de 100%

© Fotolia
© Fotolia

Une étude montre l’efficacité de prophylaxie pré-exposition, un médicament antirétroviral contre le VIH, prise de façon quotidienne ou à la demande.

3000 utilisateurs et seulement deux cas de contamination. Des résultats satisfaisants, d’autant que les deux volontaires avaient interrompu le traitement sept à dix semaines avant leur infection. Deux ans après son démarrage, l’étude ANRS Prevenir confirme l’intérêt de la PrEP contre le VIH. Selon ses auteurs, les résultats permettent de conclure « à l’excellente efficacité de la PrEP quotidienne ou à la demande, au moment des rapports sexuels, pour se protéger de l’infection par le VIH ».

Efficace et très bien tolérée

Les deux seules contaminations observées soulignent l’importance d’une prise régulière de la PrEP quotidienne ou à la demande pour éviter une contamination au VIH. En cas d’arrêt, il y a un risque et donc seul le préservatif permet d’être protégé. Globalement, le traitement a bien été toléré par les volontaires. Seules 3 personnes ont dû l’interrompre pour des effets indésirables digestifs (nausée, diarrhée, vomissement). Lors de la conférence mondiale qui vient de s’achever à Mexico, l’Organisation Mondiale de Santé (OMS) a annoncé qu’elle intégrait le schéma français d'une PrEP  à la demande dans ses recommandations.

 

 

 

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne