Pour pratiquer un bon massage cardiaque, calez-vous sur le rythme de "La Macarena"

En se calant sur la célèbre chanson, le sauveteur peut ainsi donner le bon tempo à ce geste d'urgence, à savoir 100 à 120 compressions par minute. 

Si "La Macarena" sait faire danser les nostalgiques des années 1990, elle peut aussi sauver des vies. D'après des chercheurs espagnols, qui ont révélé samedi 2 juin les résultats d'une étude, le rythme de ce vieux tube de l'été correspont à celui d'un bon massage cardiaque. En se calant sur la chanson de Los del Rio, sortie en 1993, le sauveteur peut ainsi donner le bon tempo à ce geste d'urgence, à savoir entre 100 et 120 compressions par minute. 

Une expérience menée sur des cobayes

Comment ces scientifiques sont-ils arrivés à cette découverte ? Des chercheurs de l'Université de Barcelone, de l'Université autonome de Barcelone et de l'Hôpital clinique de Barcelone ont recruté 164 étudiants en médecine pour leur expérience. Ils les ont ensuite séparés en trois groupes, tous chargés de pratiquer des massages cardiaques sur des mannequins pendant deux minutes.

Logiquement, les résultats ont été les meilleurs chez ceux qui utilisaient un métronome réglé sur 103 pressions par minute, grâce à une application de téléphone portable : 91% d'entre eux tenaient la bonne cadence. Mais ceux à qui on avait conseillé de suivre mentalement le tempo de "La Macarena" ont été 74% à tenir ce rythme. A l'inverse, ceux qui n'ont pas reçu d'instructions ont été seulement 24% à suivre la bonne cadence.

"La Macarena", plus efficace qu'un métronome ? 

"Aussi bien l'application que l'outil mnémotechnique de La Macarena ont amélioré la qualité des compressions thoraciques", a résumé le chercheur Enrique Carrero Cardenal, dans un communiqué de la Société européenne d'anesthésie-réanimation, qui organisait son congrès à Copenhague.

D'après lui, "La Macarena" a un autre avantage. Elle permet de démarrer plus vite le massage cardiaque. Contrairement à ceux qui se sont calés sur le rythme de la chanson les étudiants qui écoutaient le métronome avaient "le plus long retard à l'allumage avant de pratiquer la première compression". Lorsqu'ils ont composé ce tube en 1993, Los del Rio se doutaient-ils qu'ils allaient peut-être sauver des vies ? 

Vous êtes à nouveau en ligne