Un senior sur deux a du mal à marcher ou lever le bras après 75 ans, selon une étude

Près d\'une personne de plus de 75 ans sur deux est gênée pour effectuer des gestes du quotidien chez elle, selon une étude de la Drees publiée le 1er juin 2018.
Près d'une personne de plus de 75 ans sur deux est gênée pour effectuer des gestes du quotidien chez elle, selon une étude de la Drees publiée le 1er juin 2018. (GERARD JULIEN / AFP)

En France, près de six millions de personnes âgées vivent chez elles avec une limitation fonctionnelle physique, sensorielle ou cognitive.

Ne plus pouvoir porter un sac de 5 kilos, ni marcher 500 mètres, ni lever le bras ou faire le ménage... Près d'une personne de plus de 75 ans sur deux est gênée pour effectuer des gestes du quotidien chez elle, selon une étude de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) des ministères sociaux, publiée vendredi 1er juin. 

Au total, en France, près de six millions de seniors vivent chez eux. Et près de 40% d'entre eux ont une limitation fonctionnelle physique, sensorielle ou cognitive. De plus, un senior sur trois dit ressentir des "restrictions" dans ses activités quotidiennes, soit 4,5 millions de personnes.

Les femmes davantage touchées par la dépendance

Sans surprise, les plus de 75 ans sont les plus nombreux à déclarer des difficultés au quotidien : 50,5% disent ressentir des limitations physiques (difficultés pour lever le bras, marcher 500 mètres ou descendre des escaliers), 32% des limitations sensorielles (perte de la vue ou de l'ouïe) et 17% des limitations cognitives (perte de mémoire, difficultés de relationnel).

"Faire les courses", "s'occuper des démarches administratives", "préparer les repas", "s'occuper des tâches ménagères" sont ainsi des activités devenues difficile pour 26% des plus de 60 ans interrogés et 50% des plus 75 ans. Les difficultés pour "s'habiller" ou "se laver" touchent par ailleurs 15% des plus de 60 ans.

Selon cette étude, les femmes, qui ont une espérance de vie supérieure à celle des hommes, sont davantage touchées par la dépendance. C'est notamment le cas concernant les limitations physiques, que subissent 60% des femmes contre 36% des hommes de plus de 75 ans.

Vous êtes à nouveau en ligne