Secours : réagir face à une victime de crise cardiaque

France 2

Comment réagir face à une victime de crise cardiaque ? Moins de 3 Français sur 10 sont aujourd'hui formés à ce type d'urgence. 

En cas d'arrêt cardiaque, intervenir vite est crucial. Le massage cardiaque fait partie des gestes qui sauvent, car il permet de maintenir la circulation sanguine. Pourtant, dans la majorité des cas, cela ne suffit pas. Il faut relancer le coeur au moyen d'un choc électrique ou grâce à un défibrillateur.

Chaque minute gagnée permet de sauver des vies

La France compterait entre 160 000 et 180 000 défibrillateurs en accès public. Selon les spécialistes, il en faudrait au moins 1 pour 1 000 habitants, soit 500 000 sur tout le territoire. Pour améliorer ce taux d'équipement, une loi vient d'être votée. Certains établissements recevant du public devront s'équiper d'un défibrillateur. Autre avancée législative : la création d'une base de données localisant les appareils. Des applications existent déjà. En France, à la suite d'un arrêt cardiaque, le taux de survie ne dépasse pas 8%, soit entre 40 000 et 50 000 décès par an. Un taux qui pourrait sans doute être amélioré si la formation aux premiers secours devenait obligatoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne