Santé : trop de kinés ?

FRANCE 2

En France, le nombre de masseurs-kinésithérapeutes est en constante augmentation. Une hausse supérieure aux besoins de la population qui s'explique par le nombre de praticiens formés à l'étranger, qui s'installent en France. 

Le nombre de masseurs-kinésithérapeutes ne cesse d'augmenter en France. Dans les Bouches-du-Rhône, 3 600 kinésithérapeutes exercent, et en France, les effectifs ont bondi depuis les années 2000 de plus de 61% . Ils devraient encore grimper de 57 % d'ici 2040. Première explication, l'augmentation du numerus clausus pour l'accès à la formation, qui a doublé en vingt ans. De plus, "ce numerus clausus est contourné, car la moitié des kinésithérapeutes qui s'installent chaque année sont titulaires de diplômes de l'Union européenne", explique Ludwig Serre de la fédération française des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs.

Un problème pour les remboursements

Ces diplômés viennent principalement de la Belgique, d'Allemagne et d'Espagne. Leurs formations sont reconnues et validées en France. L'augmentation de cette offre est une bonne chose par rapport à l'augmentation du nombre de personnes âgées, en besoin de soins. Mais selon les calculs, l'offre risque d'être supérieure aux besoins. Les remboursements de kinésithérapie pourraient donc déraper alors qu'ils sont déjà passés de 3 milliards d'euros en 2007 à 4 milliards d'euros en 2016.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne