Rougeole : les anti-vaccins pointés du doigt

La rougeole a fait un premier mort en France cette année et on relève 350 cas depuis janvier, mais 90% de ces malades n'ont pas été vaccinés. 

C'est une maladie très contagieuse et parfois mortelle. La rougeole est un virus qui, grâce à un vaccin, pourrait avoir disparu de notre territoire. Mais depuis janvier, il a déjà contaminé 350 personnes. Aujourd'hui, 80% des Français sont vaccinés contre la rougeole, loin des 95% que visent les autorités. Pour ce généraliste, certains patients ont été mal vaccinés. Pour bien protéger, le vaccin doit être administré en deux injections, des recommandations qui ont évolué. "Il y a eu toute une génération dans les années 1980 où la recommandation était une seule vaccination", déplore le docteur Jean Stagnara. 

Des campagnes de désinformation des anti-vaccins

Une mauvaise couverture vaccinale, qui, pour les autorités de santé, s'explique aussi par les campagnes de désinformation venues des anti-vaccins. Ces informations suggèrent des liens entre autisme et vaccin anti-rougeole. "Ce vaccin contre la rougeole subit les campagnes anti-vaccinage qui ont pourtant été démontrées, totalement fausses. C'est resté dans l'esprit des gens et c'est un vaccin qui n'est pas assez pris en France", explique Frédéric Tanguy, directeur de recherche au CNRS à l'Institut Pasteur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne