Plan santé : les médecins réagissent à l'annonce des réformes

FRANCE 3

Les médecins saluent la volonté de réorganiser le système de santé, mais soulignent également les limites du plan santé, présenté par Emmanuel Macron mardi 18 septembre. 

À la suite de l'annonce du plan santé par Emmanuel Macron mardi 18 septembre, les médecins réagissent. André Grimaldi, professeur au CHU Pitié Salpetrière à Paris, avait signé il y a quelques mois une tribune pour réclamer plus de moyens et sauver l'hôpital. Pour lui, le compte n'y est pas : "Le déficit [des hôpitaux], c'est 900 millions. On manque de personnel", déclare-t-il. Pour le docteur Agnès Giannotti, la vice-présidente de MG France, est pour la suppression du numerus clausus, mais, selon elle, cette décision ne règlera pas la crise des vocations. "Il y a 500 postes non pourvus pour la médecine générale."

L'heure est aux ajustements

Le docteur Jean-Paul Ortiz, le président de la Confédération des syndicats médicaux, lui, est contre l'ouverture des cabinets des médecins libéraux jusqu'à 20 heures. "Il est hors de question d'imposer à un médecin individuellement de travailler jusqu'à 20 heures." L'heure est maintenant aux ajustements puisque les négociations vont commencer entre le gouvernement et les professionnels de santé. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne