Les maisons de retraite coûteuses pour l'État, mais rentables pour le privé

France 3

Le personnel et les directeurs des EHPAD manifestent mardi 30 janvier pour demander davantage de moyens humains et financiers. Un mouvement inhabituel.

Les maisons de retraite n'ont pas fini de se remplir. Leur taux d'occupation dépasse déjà les 95%. 728 000 personnes âgées résident dans les EHPAD. 53% de ces établissements sont publics, 20% sont associatifs et 27 % privés. Il existe même de véritables industriels de la dépendance, des groupes français cotés en Bourse. En principe, il n'est pas possible de gagner de l'argent sur les soins prodigués par des personnels de santé. Ceux-ci sont payés par l'Assurance maladie ou les départements.

L'État a doublé ses aides

Si les exemples de maltraitance ne manquent pas, ce ne serait donc pas pour faire des économies. Ce sont les pouvoirs publics qui réduisent les financements des soins et demandent d'en faire toujours moins, selon Florence Anaiz-Maumé, déléguée générale SYNERPA. L'État a déjà multiplié par deux les moyens alloués aux EHPAD en dix ans, de 5 à 10 milliards d'euros annuels. Pour les opérateurs privés, cela reste profitable. En 2017, la rentabilité des deux premiers opérateurs français a augmenté de 7 et 10%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne