Toutes les infos santé de la semaine

Toutes les infos santé de la semaine
Toutes les infos santé de la semaine

Levothyrox, déserts médicaux et un cas de rage en France... Tout ce qu'il faut retenir de l'actu santé.

Levothyrox 

L'ANSM publie les conclusions de son enquête menée à la suite de la crise provoquée par la nouvelle formule du médicament. Aucune impureté n'a été retrouvée dans l'excipient de la nouvelle formule. Après l'étude de 5.000 cas d'effets secondaires, l'Agence a conclu que ces derniers avaient été provoqués par un problème de dosage et non par les nouveaux excipients. Cette crise montre " un énorme défaut d'information" et le fait que "l'on relève mal les signaux de pharmacovigilance" reconnaît la ministre de la Santé, "tout ça doit changer". Elle a annoncé le lancement d'une mission d'information des patients autour des médicaments. 

A lire : Lévothyrox : près de 15.000 cas d'effets indésirables répertoriés par l'ANSM

Déserts médicaux

Doubler les maisons de santé, développer la télémédecine, établir un nouveau zonage du territoire, valoriser le rôle des infimiers, détacher des médecins dans des zones sous-denses, voici les principaux points du plan présenté vendredi par le gouvernement pour lutter contre les déserts médicaux. Ceux-ci touchent plusieurs millions de personnes en france. 

A lire : Déserts médicaux : le gouvernement veut faciliter les initiatives locales

Crise de l'hôpital
Sur le plateau du Magazine de la Santé, la ministre de la Santé a annoncé jeudi vouloir revoir le système de tarification à l'activité pour redonner de l'air aux hôpitaux publics.

Rage

Un enfant de 10 ans habitant le Rhône a contracté la rage après avoir été mordu en août par un chiot porteur de la maladie sur une plage du Sri Lanka. Il se trouve dans un état grave. La France est reconnue indemne de la rage mais depuis 1970, 23 cas ont été observés sur des personnes après des retours de voyage à l'étranger. Le dernier remontait à 2014, selon l'InVS. Dans le monde, elle est toujours responsable de quelque 59.000 décès par an, en l'absence de traitement efficace une fois la maladie déclarée.

A lire : comment éviter de contracter la maladie?