Fin de vie : un puissant sédatif bientôt disponible en pharmacie pour faciliter le maintien des patients à domicile

France 2

C'est la fin d'un tabou qui va changer la vie de nombreuses familles. Un puissant sédatif, jusqu'ici réservé à un usage hospitalier, sera désormais disponible d'ici quatre mois dans les pharmacies de ville. Ce qui va permettre aux patients en fin de vie de rester chez eux sans souffrir.

Le Midazolam fera son arrivée dans toutes les pharmacies d'ici quatre mois. Ce sédatif très puissant était réservé jusqu'ici aux soins palliatifs administrés dans les hôpitaux. Le ministère de la Santé souhaite en faciliter l'accès. Les médecins généralistes pourront se procurer du Midazolam dans n'importe quelle pharmacie pour traiter des patients en fin de vie à leur domicile. La décision est saluée par les pharmaciens. "On a un médicament qui est adapté, avec moins d'effets secondaires, plus simple à utiliser, dans des conditions très précises", explique le Dr Gilles Bonnefond, président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine.

Une décision qui divise les médecins généralistes

Pour délivrer ce médicament, le ministère de la Santé exige des conditions strictes, "l'obligation pour le prescripteur de passer convention avec une équipe mobile ou un service hospitalier", avec un avis supplémentaire d'un autre médecin. Pour certains généralistes, cependant, c'est encore plus de complexité. Pour d'autres, encadrer la prescription est une nécessité. Cette décision intervient alors qu'il y a à peine deux mois, un généraliste a été mis en examen pour avoir administré du Midazolam à cinq patients sans autorisation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne