Ce qui fait débat : faut-il contraindre les médecins à s'installer dans les déserts médicaux ?

FRANCE 2

Les députés voteront mercredi 10 juillet la loi Santé, qui obligera les internes en médecine à effectuer un stage en priorité dans les déserts médicaux. L'obligation est-elle souhaitable ? Quelles autres solutions existent ?

Les déserts médicaux, c'est quoi ? Des médecins répartis autour des grandes villes et des régions où les patients espèrent la venue d'un praticien. Pour faire venir les médecins dans les zones sous-dotées, il y a pourtant eu des coups de pouce financiers dans certaines régions, avec des primes ou des bourses, ou des installations clé en main dans des structures. Mais ça n'a pas été suffisant. 8 Français sur 10 sont favorables à des mesures coercitives, alors faut-il mettre fin à la liberté d'installation des médecins libéraux ?

"Une mission de service public"

En France, 1 commune sur 3 manque de médecin. "Contraindre les jeunes médecins à s'installer une année dans une région sous-dotée n'est pas une entrave à l'installation, mais une mission de service public", affirme le médecin généraliste Patrick Laine, qui exerce dans un petit village de Haute-Saône. Selon un spécialiste de la santé publique, "si aujourd'hui on met en place une mesure de limitation à l'installation, il y a de très fortes chances que ça n'ait aucun impact dans la mesure où la part de médecins qui part est plus importante que celle qui arrive", indique Yann Bourgueuil, directeur de recherche Irdes-Ehesp.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne