TEMOIGNAGE FRANCE 2. "Je n'étais pas moi-même" : une Française raconte comment elle est devenue accro aux opioïdes

FRANCE 2

En France, le mauvais usage des traitements antidouleurs à base d'opioïdes est responsable de quatre décès par semaine. Un rapport inédit vient d'être publié sur le sujet. Il constate des addictions en hausse. Certains malades ne peuvent plus se passer d'opioïdes.

Valérie vit entourée de son mari et de leurs quatre enfants, ne boit pas, ne fume pas. En 2011, on lui diagnostique un cancer du côlon, puis du poumon. Chimiothérapie, radiothérapie, opérations : elle survit au prix de douleurs permanentes. Son médecin lui prescrit alors du fentanyl, sans lui dire que ce médicament est un opioïde, environ 50 fois plus puissant que l'héroïne. "Je pense que je prenais une bonne vingtaine de comprimés par jour. Je n'avais plus de douleurs, du coup je n'avais plus non plus beaucoup de pensées, je n'étais pas moi-même", confie Valérie.

Elle suit maintenant un traitement de substitution 

Il y avait aussi des crises de manque. À court de comprimés, Valérie s'est un jour retrouvée à mâcher des patches de fentanyl au lieu de se les coller sur le bras. Elle le sait : son histoire aurait pu être plus dramatique encore. Valérie n'est pas encore totalement débarrassée de l'addiction. Elle est sous Suboxone, un traitement de substitution à base de buprénorphine prescrit aux héroïnomanes, depuis trois ans maintenant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne