Psychotropes : une dépendance dangereuse

FRANCE 3

Pour soigner l'anxiété ou l'insomnie, beaucoup utilisent des psychotropes. Mais ces médicaments entraînent une dépendance qui peut s'avérer très dangereuse.

Sandrine Couloumy est une agricultrice habituée des psychotropes. Entre son exploitation de 100 hectares à gérer et une fille diabétique, il lui est difficile de prendre du temps pour elle. Angoissée, insomniaque, depuis quatre ans elle prend des somnifères et n'a cessé d'augmenter la dose jusqu'à ce fameux soir où elle oublie son cachet et fait une crise de manque. "J'ai eu des palpitations terribles, le souffle coupé, une oppression au niveau du thorax, et la sensation que j'allais mourir", témoigne-t-elle. 

Cure thermale pour se soigner 

Face à sa dépendance à ce somnifère, son médecin lui prescrit une cure thermale pour tenter un sevrage. Au programme, plusieurs soins par jour : un bain en piscine, une douche pour réveiller le corps et un bain bouillonnant. En trois semaines, la curiste va bénéficier de 72 soins, pris en charge à 70% par la Sécurité sociale. En France, on estime à sept millions le nombre de consommateurs réguliers de somnifères ou d'anxiolytiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne