Médicaments : les pénuries s'aggravent

France 2

La France doit faire face à une pénurie de médicaments sans précédent. L'absence de certains produits en pharmacie a été multipliée par dix ces dernières années. Exemple avec le Sinemet, contre la maladie de Parkinson, en rupture d'approvisionnement.

Les gestes sont lents, un peu maladroits, mais la prise de Sinemet permet de ralentir les effets de la maladie de Parkinson dont souffre Elisabeth Humbert. Elle prend ce traitement qui la soulage depuis trois ans, mais elle vient d'apprendre qu'il est en rupture de stock. En raison d'un problème de production chez son sous-traitant aux États-Unis, le laboratoire a annoncé une rupture d'approvisionnement jusqu'en mars 2019. "L'interruption brutale du traitement peut entraîner une rigidité musculaire, tremblements, agitations, fièvres...", lit Élisabeth Humbert sur la notice du médicament.

Des médicaments majoritairement produits à l'étranger

En 2017, elle avait déjà connu une rupture de stock de ce médicament et de son générique et avait dû aller dans sept pharmacies pour trouver quelques boites. Selon une pharmacienne, les problèmes d'approvisionnement sont de plus en plus fréquents. Pour les seules commandes du jour de cette pharmacie, une quinzaine de produits est indisponible. En cause : des problèmes de production, des capacités industrielles insuffisantes, des problèmes d'approvisionnement en matière première ou encore de gestion des stocks. Les médicaments sont majoritairement produits à l'étranger. Les sénateurs proposent de rapatrier la production de médicaments essentiels. Pour attirer les laboratoires, ils recommandent la mise en place d'exonérations fiscales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne