Médicaments : les laboratoires bientôt sanctionnés en cas de pénurie

FRANCE 3

Le gouvernement a pris des mesures contre les laboratoires qui s'exposent au risque de pénurie. Les précisions de la journaliste Béatrice Gelot, en duplex depuis l'hôtel de Matignon, à Paris.

Le Premier ministre a organisé une réunion avec les représentants des laboratoires pharmaceutiques afin de les avertir des sanctions encourues en cas de pénurie de médicaments. "Le gouvernement hausse le ton face à un sujet 'inquiétant' et qui a un impact sur la santé publique. Il s'agit de sanctionner les manquements des laboratoires qui n'auraient pas prévu d'alternative pour remplacer un médicament plus commercialisé ou qui n'auraient pas anticipé la gestion des stocks et prévenu l'Agence nationale du médicament (ANSM) en cas d'arrêt de production d'un médicament", explique la journaliste Béatrice Gelot, en duplex depuis l'hôtel de Matignon, à Paris.

Les sanctions explicitées début octobre

"De quel ordre seront ces sanctions ? Financières ? Administratives ? Pour l'instant, on ne le sait pas. Ces sanctions seront dévoilées début octobre lors de la présentation du projet de loi de finances de la Sécurité sociale en Conseil des ministres", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne