Médicaments : comment généraliser les génériques

France 3

En 2020, si un patient refuse de prendre un médicament générique, son médicament classique sera moins bien remboursé, sauf justificatif médical.

Non substituable. Quand un médecin écrit ces deux mots sur une ordonnance, un pharmacien ne peut pas donner de médicaments génériques. Mais en 2020, un médecin devra en plus justifier son choix par écrit. "Cette nouvelle contrainte est une perte de temps pour le docteur. Les médecins passent 30% de leur temps à faire du travail administratif. On en rajoute une couche", déplore le docteur Serge Larcher, président de la chambre syndicale des médecins du Val-d'Oise. Depuis 22 ans, les gouvernements successifs font la publicité des médicaments génériques.

Ces mesures permettraient d'économiser 100 millions d'euros

"Nous sommes responsables de ce qu'il y a sur l'ordonnance. Aujourd'hui, on prescrit un médicament, le pharmacien va le remplacer. S'il y a une complication, qui est le responsable ? Le pharmacien ou le médecin ?", questionne le docteur Larcher. Les médicaments génériques sont 40% moins chers que les médicaments classiques. En 2020, si un patient insiste pour avoir un médicament classique, il sera remboursé sur la base du générique. Selon Bercy, ces mesures permettront d'économiser jusqu'à 100 millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne