INFO FRANCEINFO. Une pénurie de médicaments pour des patients hémophiles à la suite d'une coupure de courant géante

Le laboratoire pharmaceutique LFB Biomédicaments, à Lille, a été touché par la coupure de courant géante, qui avait affecté l\'ensemble de la ville, le 9 octobre 2018.
Le laboratoire pharmaceutique LFB Biomédicaments, à Lille, a été touché par la coupure de courant géante, qui avait affecté l'ensemble de la ville, le 9 octobre 2018. (GUY DROLLET / MAXPPP)

Une panne d'électricité, qui a touché un laboratoire pharmaceutique à Lille, a entraîné l'arrêt de la fabrication de certains lots. 

Une pénurie de médicaments va affecter jusqu'au mois de janvier 2019 les patients traités pour hémophilie, selon les informations révélées par franceinfo, vendredi 2 novembre. C'est une coupure d'électricité géante qui est à l'origine de cette pénurie.

La panne a eu lieu le 9 octobre dernier, sur le poste du quartier Lille-Moulins, à Lille (Nord). L'incident a touché le laboratoire pharmaceutique LFB Biomédicaments, qui fabrique des traitements à base de plasma, notamment des perfusions. La chaîne de production du laboratoire a été stoppée net, le groupe électrogène ne parvenant pas à prendre le relais. L'alimentation a ainsi été coupée pendant plus d'une heure.

Sept médicaments différents

Résultat : les flacons de médicaments à base de plasma en cours de fabrication n'ont pu bénéficier d'un univers stérile. Une dizaine de lots a dû être jetée. Cela a concerné sept médicaments différents. Déjà produits à flux tendu, certains ne seront pas disponibles avant janvier 2019. Ces traitements sont utilisés en majorité dans les hôpitaux, dans les services d'urgence, mais aussi de façon chronique pour plusieurs dizaines de patients hémophiles. Pour tous ces produits, l'Agence du médicament précise qu'il existe, en attendant, des alternatives.

Le 9 octobre, 50 000 foyers ont été privés d'électricité à Lille, les feux tricolores ne fonctionnaient plus, certains magasins ont été forcés de fermer car leurs portiques antivols ont été éteints. Cette nouvelle pénurie de médicaments intervient quelques jours après l'alerte lancée par l'association France Parkinson, sur la pénurie de médicaments qui touche les patients atteints par la maladie.

Vous êtes à nouveau en ligne