Homéopathie : la Haute autorité de santé se prononce contre le remboursement

FRANCE 2

Vendredi 28 juin, la HAS se positionne officiellement pour le déremboursement des médicaments homéopathiques. La ministre de la Santé devrait aller dans le même sens.

Les défenseurs de l'homéopathie continuent de chanter et de se battre, mais ils ont perdu une bataille, vendredi 28 juin. La Haute autorité de santé a présenté la conclusion de neuf mois de travail sur les médicaments homéopathiques et rendu un avis défavorable au maintien de la prise en charge. Les experts ont expliqué leur méthode : plus de 1 000 études sélectionnées, 37 retenues au final, une vingtaine de symptômes examinés. Une méthode d'évaluation contestée par les pro-homéopathie.

La décision doit être prise par le gouvernement

À Lyon (Rhône), siège du premier laboratoire d'homéopathie, l'argument est également économique. "Si demain nous sommes déremboursés, nous avons des établissements dans toute la France, il y aura une baisse énorme en terme d'effectifs", explique la directrice générale déléguée adjointe des laboratoires Boiron, Christine Place. L'an dernier, l'assurance maladie a remboursé presque 127 millions d'euros pour l'homéopathie sur un total d'environ 20 milliards pour le total des médicaments. C'est maintenant au gouvernement de prendre la décision de dérembourser ou non. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne