Homéopathie déremboursée : Le leader de la CFDT s'inquiète pour les salariés de Boiron

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT.
Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Le ministère de la Santé a annoncé mardi le déremboursement progressif de l'homéopathie. Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, s'inquiète mercredi sur franceinfo du sort des salariés de Boiron, leader de l'homéopathie en France.

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, s'inquiète mercredi 10 juillet sur franceinfo du sort des salariés du laboratoire Boiron, leader de l'homéopathie en France, alors que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé mardi le déremboursement total de l'homéopathie d'ici 2021.

1 300 emplois menacés

Le secrétaire général de la CFDT, qui salue une décision "logique", pointe des conséquences "concrètes", comme  les "1 300 emplois menacés" par la mesure. "Il y a une responsabilité, y compris des pouvoirs publics, pour faire en sorte que la transition professionnelle et le maintien de l'emploi se fassent correctement." Le secrétaire général de la CFDT souhaite également que "les organisations syndicales soient associées pour voir comment cette transition s'opère pour les salariés de Boiron".

Interrogé sur la déclaration d'Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, qui indique que les salariés de Boiron seront accompagnés, Laurent Berger affirme n'y voir qu'un effet d'annonce : "Il faudra que ça se vérifie dans les faits." "Si l'on veut rassurer les salariés de Boiron, ce ne sera pas simplement en leur disant 'ne vous inquiétez-pas', mais ce sera en indiquant comment effectuer cette transition industrielle et professionnelle", conclut Laurent Berger.

Vous êtes à nouveau en ligne