Boiron : 600 emplois supprimés

France 3

La sanction ne s'est pas faite attendre pour les laboratoires Boiron. Le déremboursement de l'homéopathie fait chuter les ventes du leader du secteur. L'entreprise annonce plus de 600 suppressions de postes et la fermeture de 13 de ses sites.

Des pleurs incontrôlables, des visages fermés. Les 35 salariés de Boiron, à Chauray (Deux-Sèvres), viennent d'apprendre la fermeture de leur site. "Ça fait 11 ans que je travaille ici, donc c'est comme une famille", explique une employée, particulièrement émue. Un désarroi teinté d'amertume et de colère. Pour la majorité de ces salariés, l'homéopathie est en effet victime d'une "cabale" en France. Après l'annonce de la fin du remboursement de l'homéopathie, l'activité du laboratoire des Deux-Sèvres a fortement chuté, avec 40 % de baisse en deux ans. La fermeture du site semblait inéluctable.

Le soutien du tissu économique local

La directrice du site chercher aujourd'hui un projet pour chaque salarié. "On a une qualité professionnelle qui est énorme donc je suis confiante. D'autant plus qu’hier, j'ai aussi eu beaucoup de témoignages du tissu économique local, et que je sais que j'aurai du soutien pour trouver une solution pour chacun", souligne Annie Benrhamous, directrice de Boiron-Chauray. La direction nationale annoncera elle un plan de réorganisation dans les jours qui viennent. Mais peu de reclassements en interne sont à prévoir selon les salariés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne