VIDEO. Furosémide : "Toutes les mesures nécessaires ont été prises"

Invité au #Grandsoir3 , Gaëtan Rudant, directeur de l'inspection de l'Agence, a assuré que toutes les mesures ont été prises pour protéger les patients dans l'affaire du Furosémide. La malveillance est l'une des pistes envisagées dans l'enquête qui se poursuit après l'inspection de l'usine. Aucun dysfonctionnement n'a été constaté. 

L'Agence du médicament  (ANSM) n'a pour l'heure que des doutes dans l'affaire du Furosémide  mais "le doute (doit) bénéficier au patient", a insisté Gaëtan Rudant, directeur de l'inspection de l'Agence, invité du Grand Soir 3."Toutes les mesures nécessaires ont été prises", a-t-il poursuivi en évoquant notamment le rappel des boîtes incriminées.

Les conclusions de l'inspection réalisée dans l'usine, d'où provenaient les boîtes qui contenaient un somnifère au lieu du diurétique, n'a mis en exergue aucun dysfonctionnement. Les inspecteurs "n'ont pas constaté de défaillance grave au niveau des compétences des opérateurs, des systèmes de production ou de l'organisation du site". Par conséquent, la suspension des activités de l'usine de Teva à Sens n'est pas envisagée. La malveillance est l'une des hypothèses retenues dans l'enquête qui se poursuit, en collaboration avec la justice, a indiqué Gaëtan Rudant.

 

Vous êtes à nouveau en ligne