Anxiolytiques : la consommation de tranquillisants et de somnifères en baisse

Somnifères. Image d\'illustration.
Somnifères. Image d'illustration. (MAXPPP)

Les Français ont réduit leur consommation de tranquillisants et de somnifères de 10% entre 2012 et 2015, selon un rapport de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. 

La consommation des benzodiazépines (principalement les tranquillisants et somnifères) a légèrement baissé en France entre 2012 et 2015, les dernières années dont on dispose des statistiques. Le niveau en 2015 est le plus bas observé depuis 2000, selon un rapport de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), dont franceinfo a pris connaissance, mercredi 5 avril.

Durant cette période, les Français ont réduit leur utilisation des benzodiazépines de 10%, soit la plus forte baisse enregistrée en Europe. Le nombre de consommateurs est en baisse de 5,7% sur la même période. Cette tendance est plus prononcée pour les somnifères (-12,8%) que pour les tranquillisants (-3,8%).

Un nombre de consommateurs "encore trop élevé"

L'ANSM note toutefois que le nombre d'utilisateurs "reste encore trop élevé", en particulier chez les plus de 65 ans. "Aussi, il demeure nécessaire de continuer à mobiliser l'ensemble des professionnels de santé et de renforcer l'information des patients sur les risques liés aux benzodiazépines", comme les somnolences ou les chutes, précise le rapport.

Près de 13,4% de la population française a consommé au moins une fois une benzodiazépine en 2015. La France est désormais détrônée par l'Espagne, désormais plus gros consommateur européen.

Vous êtes à nouveau en ligne