Alcoolisme : l'Agence du médicament interdit d'utiliser le baclofène à très haute dose

Le baclofène est un relaxant musculaire prescrit contre l\'alcoolisme. 
Le baclofène est un relaxant musculaire prescrit contre l'alcoolisme.  (DAMIEN MEYER / AFP)

Ce relaxant musculaire peur provoquer des décès quand il est prescrit à des doses trop importantes, d'après une étude de l'Assurance maladie.

Il est considéré comme un produit miracle pour lutter contre l'alcoolisme, mais peut aussi provoquer des décès quand il est prescrit à trop hautes doses. L'Agence nationale du médicament (ANSM) a annoncé, mardi 25 juillet, avoir divisé par trois la dose maximale de baclofène pouvant être administrée pour traiter l'alcoolisme.

Autorisé depuis 2014 à hauteur de 300 mg par jour pour traiter la dépendance à l'alcool, ce relaxant musculaire ne pourra plus être prescrit qu'à 80 mg par jour maximum, "compte tenu du risque accru d'hospitalisation et de décès" lié à l'utilisation de ce médicament.

Un sevrage progressif nécessaire pour les patients

Cependant, l'ANSM indique que la réduction de la posologie doit être abaissée progressivement, du fait du risque de syndrome de sevrage au baclofène. "Les patients en cours de traitement recevant des doses supérieures à 80 mg par jour doivent impérativement être revus par leur médecin afin d’initier une réduction progressive de la posologie par palier et être suivis de façon rapprochée, au moins mensuellement, jusqu’à stabilisation de la posologie", précise la note à destination des professionnels de santé.

Cette décision fait suite aux résultats d'une étude de l'Assurance maladie rendue publique début juillet par l'ANSM, selon laquelle à hautes doses, le risque d'hospitalisation augmente de l'ordre de 50% par rapport aux autres traitements luttant contre l'alcoolisme. Toujours selon cette enquête, le risque de décès serait multiplié par 1,5 pour une dose de 180 mg par jour. La publication de cette étude avait provoqué la fronde de médecins, rapportait Le Figaro