VIDEO. "Le VIH peut faire l'effet d'une bombe dans une famille", témoigne Joël qui a choisi d'informer ses proches dès 1992

RADIO FRANCE / FRANCE INFO

Alors qu'une étude révèle mercredi que 43% des personnes vivant avec le VIH mentent "souvent" à leur entourage, Joël, séropositif depuis plus de 25 ans, témoigne d'une réaction brutale d'une partie de sa famille. 

43% des personnes vivant avec le virus du VIH mentent "souvent" à leur entourage. C'est ce qui ressort de l'étude menée par le laboratoire pharmaceutique Gilead Sciences en partenariat avec l'institut Ipsos, publiée mercredi 19 septembre et que franceinfo révèle. 

"Ça peut faire l’effet d’une bombe dans une famille", confie Joël à propos du VIH. Depuis qu'il a informé sa famille, "il n’a plus de nouvelles de ses deux frères depuis plus de 25 ans, quasiment depuis l’annonce de [sa] séropositivité". Le terme de "faute" a été employé et il s'en souvient comme si c'était hier. "On m’a dit 'tu as fauté, maintenant tu payes', se rémémore-t-il, ajoutant avoir également vécu ce rejet en milieu professionnel. J’ai été dégradé très rapidement, mes collègues ne me parlaient plus." 

Une campagne pour donner la parole aux patients vivant avec le VIH a été lancée le 17 septembre avec notamment l'objectif d'informer sur la vie avec la maladie afin de faire évoluer les perceptions. "J'arrive même à oublier VIH et j'espère faire partie des premiers séropositifs centenaires", dit aujourd'hui Joël.

Vous êtes à nouveau en ligne