VIDEO. Valérie Pécresse souhaite que les lycéens viennent étudier une heure plus tard

BRUT

L'expérimentation souhaitée par la présidente d'Île-de-France repose sur une étude scientifique.

Une bonne nouvelle pour les gros dormeurs : les cours pourraient bientôt commencer une heure plus tard. Valérie Pécresse a en effet proposé à tous les lycéens franciliens de débuter leur journée à 9 heures du matin, dès la rentrée prochaine.
La présidente d'Île-de-France a soumis cette expérimentation en s'appuyant sur une étude de chercheurs en neurosciences. Celle-ci prouve que dormir une heure de plus aurait des effets bénéfiques sur la concentration et l'attention des élèves. Le pédopsychiatre Stéphane Clerget confirme que "les adolescents ont une vraie carence de sommeil." De plus, cette mesure pourrait désengorger les transports en commun, souvent bondés tôt le matin.

"Un adolescent doit dormir 9h par nuit."

Si les lycéens manquent de sommeil, c'est aussi parce qu’ils ont la fâcheuse habitude de veiller tard le soir. En effet, les adolescents sont soumis à des mutations biologiques et à une volonté de "vivre la nuit". Aussi, leur environnement joue un rôle considérable : s'il est entouré d'écrans ou s'il est régulièrement sollicité par son entourage, le lycéen rencontrera des difficultés à trouver le sommeil. Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer s'est dit "très ouvert" à la proposition de Valérie Pécresse.

Vous êtes à nouveau en ligne