Veille de départs : les dangers de la fatigue au volant

France 2

La somnolence au volant est la première cause de mortalité sur autoroute. Plus de la moitié des conducteurs vont prendre la route des vacances en étant fatigués.

Pour les grandes vacances, les vacanciers ont pris la route, bouclé les valises, contrôlé la voiture, mais ont-ils assez dormi ? Trop souvent, on oublie le sommeil avant le départ en vacances. 81% des conducteurs diminuent leur temps de sommeil la veille du départ, selon une étude. Or il est périlleux de diminuer son temps de sommeil à ce moment-là. "Si l'on dort moins de 6 heures par nuit avant de prendre le volant, on a un risque trois fois plus grand de s'endormir au volant le lendemain", précise le professeur Damien Léger, du centre du sommeil à l'hôpital Hôtel-Dieu de Paris (APHP).

S'arrêter toutes les deux heures

Suivant l'activité cérébrale dans ses moindres détails, des tests de surveillance du sommeil sont pratiqués sur des personnes à risques à l'hôpital Hôtel-Dieu de Paris. Un simulateur de conduite va permettre d'évaluer le risque et de vérifier si le patient peut conduire sans danger. En effet, quelques secondes d'endormissement au volant peuvent être fatales. Les consignes de sécurité pour ne pas s'endormir au volant sont les suivantes : s'arrêter toutes les 2 heures pour faire une pause.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne