Santé : la luminothérapie pour pallier le manque de soleil

Voir la vidéo

Le manque d'ensoleillement et de lumière peut provoquer des perturbations du sommeil, voire une dépression. Pour lutter contre ces effets, la luminothérapie est de plus en plus sollicitée.

Quatre minutes : c'est le temps durant lequel les Parisiens ont pu profiter du soleil entre le 1er et le 5 janvier, contre une moyenne de deux heures habituellement. Une pénurie qui peut provoquer un manque pour certains, et entraîner une dépression le cas échéant. "Le manque de lumière agit directement sur notre sommeil, avec un sommeil plus léger, plus fragile", explique le professeur Damien Léger, spécialiste du sommeil.

Le marché se porte bien

Pour pallier cela, certains optent pour la luminothérapie. La séance chez une sophrologue dure quinze minutes, avec une lumière chaude dans les yeux à travers des lunettes, et une musique douce dans les oreilles. Au rayon lumière d'un magasin, le marché semble bien se porter et des dizaines de produits sont disponibles, comme des réveils ou des lunettes, qui aideront à passer l'hiver.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne